2013-04-04

Ecrire et Publier grâce aux Tablettes tactiles en Grande Section Maternelle



Compte rendu d'une expérimentation réalisée par deux classes de Grande Section de l’École Maternelle A Camus à Talence par Véronique Ribéra et Philippe Guillem 2012/2013
--------------------------------------


        Le projet consistait à mettre en place parallèlement dans les deux classes des situations d'écritures motivantes pour les élèves et  leur permettre d'être le plus autonome possible dans la production et la diffusion de ces documents. 


        Les propositions pédagogiques de départ communes aux deux classes étaient les suivantes :

·         Écrire pour informer les parents sur la vie de la classe. Cette situation déjà éprouvée a montré la motivation des élèves à écrire pour des gens qui leur sont proches et qui sont en demande d'information sur la classe.

·         Écrire pour mettre en place une interaction qui nourrit le travail d'écriture au fur et à mesure du projet. ( retours, commentaires encouragements à écrire...)

        Les enseignants ont choisi d'utiliser dans ce projet des outils numériques car il leur a semblé que ; les tablettes tactiles pouvaient faciliter l'autonomie dans la réalisation des documents et que la diffusion sur internet grâce au blog et aux espaces de stockage
 en ligne permettaient un partage facilité ainsi que la possibilité de l'interactivité.

        Sur ces bases deux projets ont vu le jour utilisant des moyens différents.

1.      Véronique Ribéra a choisi d'utiliser une tablette tactile « Acer » sous Android et l'application SCRAP pour l' élaboration des documents numériques et le blog avec commentaires ouverts aux parents (et bien sur modérés) comme moyens de partage.

2.      Philippe Guillem a choisi d'utiliser une tablette « Ipad » et l'application Book Creator pour élaborer des « Livres numériques » qui  puissent être partagés en ligne dans un espace de stockage « DROPBOX » Le compte twitter de la classe permettant d'assurer la diffusion au parents ainsique  les retours .

Le poster réalisé pour la présentation du projet au Forum des Enseignants Innovants de Nantes 2013 à l'initiative du Café Pédagogique 



Spécificités du projet Tablette Android / Blog de Véronique Ribéra


Les textes sont saisis sur la tablette avec l’application Scrap !, dans laquelle les photos peuvent être importées. Cette application permet de choisir la disposition des différents blocs et une mise en page colorée. La prise en main de l’application est très simple pour les élèves qui sont vite autonomes. La page est ensuite exportée sur le blog de la classe au format image.

Le blog a été ouvert grâce à la plate-forme académique qui sécurise les contenus (pas de publicités) et en simplifie la gestion pour l’enseignant.


Les parents ont été invités lors de la réunion de début d’année, à échanger avec la classe en posant des questions lorsque le contenu des messages n’était pas clair, à réagir aux informations mises à leur disposition sur le blog. Ces échanges amènent les élèves à se poser des questions sur la façon dont leur message va être reçu et à prendre en compte les récepteurs.

Le choix des sujets est débattu en classe, puis voté. Une sorte de carte mentale permet de cerner les informations à insérer dans le texte, puis celui-ci est dicté à l’adulte. Le blog demande un titre à chaque message, il faut donc synthétiser le contenu du message. Par la suite, le blog est projeté sur le tableau de la classe à l’aide d’un vidéo-projecteur et les commentaires éventuels sont lus. Le contenu du commentaire et la nécessité d’une réponse à apporter sont interrogés. Les élèves parviennent, par le débat, à entrer dans cette problématique.

Spécificités du projet Tablette IOS / Stockage en ligne de Philippe Guillem

La problématique de départ était donc d'améliorer la communication entre l'école, les parents et les élèves. J'utilise déjà depuis plusieurs années un compte Twitter sur lequel les élèves publient des informations choisies sur les activités de la classe, mais le format twitter , très intéressant pour la production d'écrits par les élèves ainsi que pour le travail sur l'initiation aux réseaux sociaux reste cependant circonscrit à la création d'un texte « brut ». L'utilisation d'une tablette tactile pour faire produire aux élèves , de façon quasiment autonome, des documents plus complexes tels que les livres numériques à ouvert le champ de nouvelles pratiques pédagogiques. 

video
  

La création de ces livres numériques par les élèves a l'immense intérêt de susciter l'adhésion des élèves aux projets proposés.

Les enfants sont un peu plus intéressés par le fait d'écrire, mais pas tant que cela ; ce qui me paraît important c'est que l'écrit prend véritablement prend plus de sens pour eux car ils sont installés dans une véritable pratique. Les élèves sont à même de penser de l'écrit de le formaliser ce qui est prépondérant dans l'apprentissage de la lecture. Les parents qui se manifestent sur le réseau et qui encouragent les travaux de la classe sont un facteur de motivation important pour les élèves (et pour l'enseignant). Il reste encore des représentations à transformer, des habitudes à changer pour amener plus de parents dans les mondes numériques de l'éducation. Cela viendra.

Actuellement deux types de projets sont menés dans la classe.

  • Les écrits de mémoires : garder des traces, et pouvoir présenter des productions éphémères  telles que celles réalisées au moment de l'accueil avec des jeux de construction, de l'argile ou lors des fabrication d'objets en trois dimensions... Dans ces activités les élèves prennent des photos de leur réalisation , les intègrent sur une page de livre et ajoutent leur prénom ; ils sont totalement autonomes dans cette activité.
  •  Les « reportages » sur certains moments de classe : Comment avons nous décoré la classe pour Noël, comment avons nous fait pour réaliser une couronne des roi... Dans ce cas le la structure du document (chronologie, choix des illustrations...) est discutée en classe et les textes sont élaborés par les élèves sous dictée à l'adulte.

    Le compte "dropbox" de la classe héberge ces travaux, à cette adresse
    https://www.dropbox.com/sh/bxrgbpx76zifh6i/qatf9pY731
Commentaires des parents sur le compte twitter de la classe :


Les stratégies pédagogiques n'ont pas réellement été modifiées par l'utilisation des tablettes puisque la dictée à l'adulte n'est pas une pratique récente, elle est tirée des processus pédagogiques inspirés des pédagogies actives héritées elles mêmes des travaux de Celestin Freinet au début du 20eme. L'idée est avant tout de partir des idées, des productions et du désir des élèves, pour les accompagner dans leurs projet et y intégrer des apprentissages.
Une pensée pédagogique préexistante utilise simplement de nouveaux outils. Twitter ou les tablettes ne sont que la déclinaison actuelle de l'atelier d'imprimerie de Freinet.

Certaines résistances sont venues particulièrement de l’accès au matériel, tablette et accès au réseau en classe mais c'est un élément contextuel, ce n'est pas le cas partout. Le réseau en maternelle n'est pas encore une évidence pour tous.

Du côté de l'institution, ces activités sont accueillies et soutenues avec bienveillance mais aussi avec une certaines prudence quant à la sortie du cadre expérimental.

L'an dernier la tablette était utilisée comme cahier de vie numérique qui allait dans les familles, cette année les élèves l'utilisent de façon autonome pour produire des documents numériques.
Je viens d'essayer récemment la plate forme « Storify » pour compiler les messages twitts écrits par les élèves sur un thème particulier et les faire partager plus facilement avec les parents et de façon plus structurée. Cela a aussi pour conséquence la mise en place de nouvelles situations d'écriture en classe.

Des perspectives :

Elles dépendront des pratiques émergentes sur le réseau et de l'évolution du matériel ainsi que de la volonté des parents d'utiliser le web 2,0 pour entrer en relation avec l'école. Elles dépendront aussi des éléments imprévisibles qui feront qu'un projet particulier pourra voir le jour.

Un concours de twitt lors de la semaine digitale à bordeaux (Festival de Twittérature) a débouché sur un projet inédit. http://fragmentsdeclasse.blogspot.fr/2013/03/un-calli-twitt-vous-avez-dit-twitteraure.html
Difficilement prévisible mais tellement riche pédagogiquement.





Tableau synthétique comparatif des deux projets.

Enseignants
  
Véronique Ribéra

Philippe Guillem

Élèves

20 élèves de Grande Section

20 élèves de Grande Section
Matériel

Tablette Acer sous Android

Ipad sous IOS
Logiciel

Scrap (version gratuite)

Book Creator 
Diffusion

Blog institutionnel

Dropbox de la classe

Type de document

Article

Livre numérique
Format du Document

Image .jpg

.epub et .pdf
Technique d'écriture

Dictée à l'adulte.

Dictée à l'adulte.
Documents multimédia

Photos.

Photos.
Interaction

Commentaires sur le blog.

Compte twitter de la classe.
Spécificités

Diffusion sur un site institutionnel.

Diffusion sur site non institutionnel car pas d'équivalent institutionnel
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour votre témoignage très intéressant. Je pratique également le travail avec un blog en maternelle (bugalemourieg.eklablog.com) et la création de livres avec didapages. Je cherche une alternative à ce logiciel car il devient obsolète avec Windows 8. Je cherche une application fonctionnant sous Android et permettant, comme didapages, de publier des livres directement accessible depuis un navigateur et permettant de mettre des extraits sonores des élèves.
    Si vous avez des pistes, je suis preneur.
    Merci
    Goulwen JAMIER
    Animateur TUIC - DDEC 56
    Enseignant en classe bilingue en maternelle.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Goulwen

    Merci de l'intérêt que vous portez à notre travail. Je ne connais pas d'applications Android permettant de créer des docs numériques incluant du son . Nous utilisons SCRAP qui permet d'utiliser l'appareil photo pour inclure directement la photo sur une page que l'on peut exporter en pdf ou en jpg. Si je croise une app permettant cela je ne manquerai pas de vous faire signe !!
    Cdlt
    Philippe GUILLEM

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Bravo et merci pour le partage de ce projet vraiment super intéressant. J'utilise Twitter depuis 2 ans ds ma classe de MS/GS (je fais le même constat concernant les retours des familles !). Je vais bénéficier de tablettes à la rentrée et compte aussi les utiliser dans notre projet de 'cahier de vie numérique'.
    J'ai une question concernant le compte Dropbox : l'espace gratuit alloué suffit-il pour un tel projet, ou faut-il opter pour un compte payant ?
    Cdlt, ... et bonnes vacances :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claudine pour l’intérêt porté à ce travail. Pour ce qui concerne Dropbox nous avons publié une dizaine de ebook de 5 a 6 pages avec des photos au format epub et pdf le tout pèse 148Mo et le stockage gratuit va jusqu'à 2.75Go donc il y a vraiment de quoi publier sur le compte gratuit.
      Bonnes vacances.

      Supprimer